fbpx

7 livres pour propager ses idées et inspirer

J’ai toujours aimé lire. Et j’ai le temps en ce moment. Mais Stephen King, malgré sa grande productivité, ne sort pas un roman toutes les semaines… Depuis que je me suis lancée comme indépendante pour aider les entrepreneurs à propager leurs idées, j’ai souffert d’un syndrome de l’imposteur que je n’avais jamais connu durant mes années de carrière comme Communication Manager. Pour le combattre, je dévore régulièrement des livres des plus grands inspirateurs de ce monde. En voici une sélection qui, je l’espère, vous aidera aussi si vous souffrez du même mal (ou simplement, si vous voulez mettre votre temps libre à contribution pour développer vos compétences en communication).

Un jeune fraîchement diplômé a un jour demandé à Warren Buffet quel conseil il donnerait à ceux de sa génération qui débutent leur carrière. Voici la réponse qu’il lui a faite :

“Investissez en vous. La meilleure façon d’augmenter votre valeur d’au moins 50% est de développer vos compétences en communication – à la fois écrite et orale. Si vous ne pouvez communiquer, c’est comme si vous faisiez un clin d’oeil à une fille dans le noir – rien ne se passe. Vous pouvez avoir le cerveau le plus brillant du monde, mais vous devez être capable de le transmettre. Et la transmission, c’est la communication.”

Je suis une lectrice insatiable. Et quand je ne me plonge pas dans des thrillers, j’aime apprendre des plus grands communicateurs de ce monde. Seth Godin, Simon Sinek sont les maîtres en la matière en ce qui me concerne, mais j’ai découvert au fil de mes lectures et recherches d’autres références tout aussi inspirantes. Je vous partage ici un extrait de ma bibliothèque personnelle, une sélection de livres qui m’ont particulièrement inspiré. La plupart sont en anglais, mais j’y ajouterai les références des versions françaises si elles existent. Ainsi que certains passages qui m’ont le plus marqué dans ces ouvrages.

Note : Les liens Amazon sont affiliés, mais ce n’est pas pour les quelques cents que risquent de me rapporter vos éventuels achats que je les liste ici. Je suis convaincue que vous ressortirez de ces lectures plus riches qu’avant.

Pour infuser votre culture et vos valeurs

Start With WHY, de Simon Sinek, est devenu un classique. Mon avis est que ça devrait être une lecture imposée à tous les futurs leaders.

Tout le monde est capable d’expliquer ce qu’il fait ou comment il le fait. Mais peu sont ceux qui parviennent à articuler clairement POURQUOI. Le “pourquoi” n’a rien à voir avec le profit, ça c’est un résultat. Le “pourquoi”, c’est ce qui nous inspire, ce qui nous fait lever le matin, la vision plus grande que nous-même pour un futur meilleur.

Tous les leaders inspirants, de Martin Luther King à Steve Jobs en passant par les frères Wrights, ont emporté l’adhésion des foules en utilisant – consciemment ou non – cette même structure de communication, que Sinek appelle le “Golden Circle” (ou Cercle Doré). Elle consiste à toujours placer le “pourquoi” au centre de toutes nos décisions et de commencer par communiquer ce “Pourquoi” avant de détailler le “Comment” et enfin le “Quoi”.

Si on prend l’exemple Apple, le POURQUOI des deux Steve était de penser différemment, le COMMENT c’était de créer des produits simples à utiliser et beaux à regarder, le QUOI peut alors s’adapter à son temps et rester aligné aux deux premiers : ordinateurs personnels, MP3, Smartphones…

Henry Ford a bien compris la différence quand il dit “Si j’avais demandé ce qu’ils voulaient, ils m’auraient demandé un cheval plus rapide“. La voiture n’est qu’un QUOI. Le POURQUOI, c’est de pouvoir se rendre plus loin, plus vite.

En cherchant les références Amazon, j’ai vu qu’il avait également publié “Find Your Why“, un cahier pratique pour identifier notre “pourquoi” personnel. Je sens que je vais l’ajouter à ma wishlist de ce pas.

 

Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu
“Un cheval plus rapide”

Henry Ford

Pour être un vrai leader

Seth Godin est un gourou (même s’il déteste cette appellation), et ce n’est pas le seul de ses livres que vous trouverez dans cette liste (et j’en ai encore d’autres de lui que je réserve pour d’autres thématiques). Si je le place ici, c’est parce qu’il complète bien celui de Simon Sinek.

Nous avons tous en nous le potentiel de lancer un mouvement, de rassembler une tribu de personnes aux mêmes idées et valeurs pour faire des choses merveilleuses. Qu’ils soient des collègues, clients, investisseurs ou lecteurs, ils n’attendent qu’une chose : que vous les connectiez entre eux et les meniez vers où vous voulez aller.

Il cite le Sénateur Bill Bradley qui nomme les 3 éléments qui composent un mouvement : 

  • Une histoire qui raconte qui nous sommes et le futur que nous essayons de contruire
  • Une connexion avec et entre ses membres et ses leaders
  • Quelque chose à faire

Trop souvent, nos “leaders” ne nous proposent que le troisième.

Un ouvrage bref, un style percutant, des chapitres courts, des tonnes d’exemples inspirants… Bref, un snack qui a la valeur calorique d’un repas gastronomique. 

 

Pour communiquer avec impact

Les frères Heath combinent les principes de la psychologie comportementale, la neuroscience et la sociologie pour décortiquer l’anatomie des idées les plus mémorables et partageables. Dans “Made to Stick”, ils proposent une checklist sous forme d’acronyme pour se rappeler des éléments principaux qui vont permettre à vos idées de se propager :

  • S comme Simple : Développer une seule idée à la fois, et résumée à sa plus pure expression, ce qui nécessite de parvenir à supprimer tout ce qui n’est pas essentiel.
  • U comme Unexpected : Surprenant ou inattendu, en français. Ce qui génère de l’intérêt ou de la curiosité.
  • C comme Concret : il s’agit d’expliquer nos idées sous forme d’actions humaines et d’informations sensorielles, d’utiliser des images, ou des métaphores, auquelles on peut facilement s’identifier.
  • C comme Crédible : Si on peut faire appel à une autorité externe pour valider nos idées, le mieux est encore de trouver un moyen de permettre à l’audience de tester notre idée par eux-mêmes.
  • E comme Emotions : Parvenir à faire ressentir notre idée est un élément clé, et c’est en faisant appel à nos émotions que l’on y parvient.
  • S comme Stories : Ou histoires, en français. Le storytelling est la meilleure façon d’inciter les gens à prendre action après avoir entendu notre idée.

SUCCESs, Vous comprenez pourquoi j’ai adoré ? 😉

Le livre propose des tas d’exemples inspirants et de cas concrets pour vous aider à comprendre comment communiquer efficacement pour que vos idées soient mémorables, ainsi que quelques “cliniques” avant/après pour montrer comment améliorer un message existant au prisme de cet acronyme.

 

Pour créer du contenu de qualité

Dans un monde où l’on se bat pour capter l’attention de nos cibles, où l’on est noyés par l’information, votre contenu doit sortir du lot. C’est dommage de passer autant de temps à en produire pour ne pas en récolter les fruits. Ann Handley, dans son livre “Everybody Writes”, nous propose une formule simple mais efficace pour prédire le potentiel de votre contenu : 

Utilité x Inspiration x Empathie = Contenu de qualité

Notez le signe de mulitplication. Si vous vous souvenez de vos cours de math, un seul zéro dans l’équation et votre résultat est zéro. C’était un peu une révélation pour moi. J’ai la plume facile, et j’ai tendance à publier immédiatement. Mais à la lecture de cette formule, j’ai mieux compris pourquoi certains de mes articles n’avaient pas eu le succès escompté. J’ai même réécrit celui-ci, qui était certe utile et inspirant, mais manquait d’empathie. Vous me direz si j’ai réussi mon coup 😉

Ann a voulu faire de ce livre un guide pratique, bourré de conseils concrets pour vous aider à produire du contenu (blog posts, réseaux sociaux, vidéos, interviews, emails…) que vos lecteurs auront envie de lire. Elle va jusqu’à partager une série d’outils en ligne qui peuvent vous y aider. Evidemment, j’ai particulièrement apprécié le passage sur le storytelling.  

 

Pour se démarquer de la concurrence

Vous êtes-vous déjà demandé…

  • Pourquoi personne n’a remarqué mon offre ?
  • Pourquoi ceux qui l’ont fait ne l’ont pas essayée ?
  • Pourquoi ceux qui l’ont essayée ne sont pas devenus des clients fidèles ?
  • Pourquoi ceux qui l’ont aimée n’en ont pas parlé à leurs amis ?

Moi oui. Et Seth Godin (encore lui) a une réponse simple à ce sujet : parce qu’elle ne correspondait pas à leur vision du monde.

Chacun a sa vision du monde, ses croyances, ses préjugés, ses attentes… Si votre offre ne rentre pas dans ce cadre, elle sera tout simplement ignorée. 

C’est pour ça que je passe tellement de temps avec mes clients à essayer de comprendre la leur, et à qui ils veulent s’adresser. Et à les rassurer sur le fait que non, ils ne risquent pas de laisser de l’argent sur la table en étant si précis. 

Si vous parlez à tout le monde, vous ne parlez à personne. 

Pour apprendre à se raconter

J’ai déjà écrit un article sur le livre d’Annette Simmons, résumant les 6 types d’histoires que vous devez pouvoir raconter pour votre business.

  1. Qui suis-je ?*
  2. Pourquoi suis-je là ?
  3. Ma vision
  4. Apprentissages
  5. Mes valeurs en action
  6. Je sais ce que vous pensez

Ces histoires forment une excellente base pour votre stratégie de contenu, mais surtout, elles vous permettent de vous distinguer de tous les autres et d’établir la confiance. 

Vos employés, partenaires, clients et clients potentiels ne sont pas pas seulement à la recherche d’informations. Ils veulent avoir foi en vous, se sentir connectés. Ce n’est pas pour rien que le besoin d’appartenance est à la base de la pyramide de Maslow, juste après que les besoin physiologiques et de sécurité aient été satisfaits.

* Si vous voulez développer votre histoire “Qui suis-je”, je vous ai concocté un cahier d’exercice pour la dénicher. C’est cadeau.

Pour trouver d’autres histoires inspirantes

Dans cet ouvrage, Jean-Marc Guscetti rassemble 64 histoires inspirantes que l’on retrouve dans un index thématique. Une source d’inspiration idéale quand vous n’avez pas d’expérience personnelle à raconter sur un sujet.

BONUS : Pour percer sur le web

22 auteurs (dont votre serviteuse – il paraît que ça se dit…) partagent leur expérience pour réussir en ligne. Je consacre mon chapitre au storytelling et au marketing de contenu. Chaque auteur a également détaillé un plan d’action pour réussir à vendre son expertise sur le web en partant de zéro, sur 90 jours. J’ai résumé le mien dans une infographie sur mon blog en anglais