fbpx

Comment gérer sa communication de freelance
en une heure
par jour ?

C’est une plainte que l’on entend beaucoup chez les freelances : “Je n’ai pas de temps à consacrer à ma communication”. Et si je vous montrais qu’avec la bonne approche et un peu de préparation, vous pouviez attirer plus de clients en consacrant seulement 1h par jour à votre communication ?

Et si on commençait par se poser les bonnes questions… Avez-vous suffisamment de clients ? Dépendez-vous d’un gros client qui vous ruinerait s’il décidait de se passer de vos services ? Si vous avez répondu oui à la première question et non à la seconde, alors ne changez rien. C’est que vous vous êtes déjà construit une belle réputation et que le bouche-à-oreille suffit à vous alimenter.

Mais si ce n’est pas le cas, combien de temps passez-vous à prospecter ? Ou à remettre des devis qui ne sont jamais signés ?

Et si vous consacriez une partie de ce temps à construire une visibilité et une crédibilité auprès d’un public ciblé qui a vraiment besoin de vos services ? Et qui ne demanderait pas mieux que de payer pour que vous régliez leur problème le plus urgent ?

gérer sa communication de freelance sans stress
planifier sa communication freelance

“On ne perd pas de temps quand on aiguise ses outils.”

PROVERBE POPULAIRE

gérer sa com' de freelance 1h par jour
Faites-vous (re)connaître en 30 jours - Le livre

“Faites-vous (re)connaître en 30 jours”

Un livre pour aider les entrepreneurs qui détestent prospecter à attirer les clients qui leur donnent de l’énergie.

Les prérequis d’une com’ efficace

Je ne vais pas vous mentir. Pour arriver à gérer efficacement sa communication en seulement 1h par jour, une certaine dose de réflexion doit prendre place en amont. La bonne nouvelle, c’est que pour la plupart d’entre vous, vous avez déjà une bonne partie de ce qui est nécessaire pour que ça marche.

Connaître son client idéal

Ça peut sembler bateau, mais savoir exactement à qui vous vous adressez et ce qui se passe dans sa tête est indispensable. Vous devez savoir qui il/elle est, quels sont ses objectifs prioritaires, quels obstacles s’y opposent, quelles frustrations cela engendre, ce qui risque de lui arriver si il/elle ne règle pas ce problème et ce qu’il/elle espère qui arrivera si au contraire elle y arrive.

Connaître sa valeur ajoutée

Ce que vous offrez à votre client, ce n’est pas seulement un résultat. Un graphiste n’offre pas seulement un beau logo. Un coach sportif n’offre pas seulement une nouvelle silhouette. Un formateur n’offre pas seulement une connaissance. Si c’était le cas, le choix serait impossible car la concurrence bien trop grande. Et seul le prix entrerait en ligne de compte.

Vous offrez aussi un processus, une façon de faire, une personnalité, une approche particulière, une sensibilité, qui correspondent mieux à certains clients qu’à d’autres.

Avoir une stratégie

Sur base de votre client idéal et de votre valeur ajoutée, vous avez développé une offre de service idéale et vous avez une vision claire sur les solutions que vous apportez, à quel moment, dans quelle situation et de quelle façon.

Vous savez donc quel message faire passer et vous êtes en mesure de mettre en place une stratégie de communication cohérente. Vous avez choisi vos canaux de communication priviliégiés (c’est-à-dire, ceux que vos prospects/clients préfèrent) et vous connaissez les moments importants qui mènent votre cible à la réflexion.

 

Si, à ce stade, vous êtes déjà perdu, je vous invite à prendre un rendez-vous pour une session stratégique où je vous aiderai à mettre de l’ordre dans vos priorités. Vous pouvez également jeter un oeil sur mon programme COM’ QUANTUM qui devrait vous intéresser.

.

 

1. Planifiez votre communication en 3h par mois

Chaque fin de mois, réservez trois heures dans votre agenda pour planifier vos communications du mois. Je vous propose de créer un tableau à 7 colonnes. Pour chacune d’elle, vous allez déterminer : 

  • À quel stade de réflexion se trouve le prospect auquel je m’adresse ? En est-il au stade de prise de conscience qu’il a un problème ? Ou est-il déjà occupé à chercher des solutions ? A-t-il déjà trouvé plusieurs solutions et hésite sur la meilleure à choisir ? Est-il presque prêt à acheter chez moi mais a besoin d’être rassuré ? Veillez à prévoir des messages pour chacun de ces stades dans le courant du mois.
  • À quelle frustration / crainte / désir / aspiration de mon prospect ce message fait-il écho ? Pour qu’il puisse s’identifier, il est essentiel que votre prospect se reconnaisse. En mettant le doigt sur ses problématiques, vous attirerez son attention et aiguiserez son intérêt.
  • Sur base de ces deux informations, vous aurez déjà beaucoup plus de facilités à trouver un sujet plus précis.
  • Décidez également quel appel à l’action vous allez utiliser. Gardez bien à l’esprit le stade auquel se trouve votre prospect : s’il n’en est qu’au stade de prise de conscience, c’est peut-être un peu tôt pour l’inciter à l’achat ? 
  • Une fois que vous avez le sujet, décidez du format que vous allez utiliser : un simple post avec une image ? Une infographie ? Un article ? Une vidéo ? 
  • Ensuite, choisissez le canal sur lequel vous allez le partager. 
  • Vous pouvez enfin déterminer la date à laquelle vous voulez le publier.

Vous allez voir qu’une fois ce travail réalisé, passer à l’action chaque semaine va être beaucoup plus simple et plus rapide. Alors bien sûr, vous ne pourrez pas toujours TOUT planifier à l’avance. Il y a des fois où l’actualité nécessitera des ajustements, et c’est très bien comme ça. Mais avoir cette vue d’ensemble mensuelle vous épargnera des heures de rélfexion chaque semaine à vous demander ce que vous allez bien pouvoir raconter.

Vous vous mettez une fois pour toute dans de bonnes conditions, votre machine à créativité est lancée, vous êtes dans le bon état d’esprit en ayant bien en tête votre client, et vous planifiez tout votre mois d’un coup.

2. Créez et programmez votre communication en 4h par semaine

Vu que vous avez déjà décidé quels sujets vous alliez aborder sous quel format, vous pouvez les regrouper en blocs de tâches

Par exemple, créer des vidéos, ça prend plus de temps. Il y a chaque fois l’écriture du script, la mise en place de la lumière, du son, de la caméra, sans compter le temps qu’il faut pour “se mettre dedans”.

Si vous avez prévu 3 vidéos ce mois-ci, regroupez-les en une matinée. Vous gagnerez au moins 3h sur le mois.

Pour ce qui est des posts plus courts, vous pouvez aussi tous les créer en une matinée et programmer leur publication dans un outil comme Buffer ou Hootsuite. Plus besoin d’y penser après !

.

Pas le temps pour votre communication ? Apprenez à planifier.

3. Entretenez vos relations en 20 minutes par jour

Publier du contenu, c’est bien, mais n’oubliez pas que le but est de créer des relations. Il est important de réagir aux commentaires.

Si vous n’êtes pas déjà adepte des réseaux sociaux, ça pourrait être une charge supplémentaire, il faudra vous réserver quelques minutes chaque jour pour d’une part réagir aux commentaires et d’autre part aller commenter intelligemment d’autres posts qui touchent à votre domaine d’expertise.

Si par contre vous allez déjà régulièrement faire un tour sur ces réseaux, ça se fera naturellement.

Comment on arrive à gérer sa com’ en 1h par jour ?

Faites le calcul, si on compte 4 semaines de 5 jours dans un mois : 3h de planning + (4x4h de création et programmation) + (4x(5×20 minutes d’entretien de relations)) = 25 heures par mois = 6h15 par semaine = 1h15 par jour. OK, j’ai un peu arrondi. 

Tout est une question d’organisation et de planification. En regroupant ces tâches durant les moments creux de votre semaine, vous allez gagner en efficacité et obtenir de bien meilleurs résultats : plus de visibilité, de crédibilité et enfin des prospects “chauds” qui ne demandent qu’à signer.

Evidemment, si vous n’avez pas ce temps à consacrer à votre communication parce que vous êtes déjà over-booké, vous n’en avez peut-être pas besoin, ou alors vous pouvez sans doute vous permettre de sous-traiter cette partie-là. 

Mais si vous avez encore des trous dans votre planning, vous allez pouvoir les combler grâce à une communication efficace. Et là, vous pourrez revoir vos prix à la hausse parce que la demande sera plus forte que l’offre. Et vous pourrez alors sous-traiter votre communication.

Vous aimeriez arriver à ce résultat ? Je vous offre une session stratégique durant laquelle nouos ferons le point sur votre situation actuelle, les obstacles qui se dressent sur votre route et les actions prioritaires à mettre en place pour y arriver.

Vous avez trouvé un chemin plus court ? Et si vous me le partagiez en commentaire ?

10 idées de lead magnets pour les freelances

10 idées de lead magnets pour les freelances

Le lead magnet, littéralement, c’est un “aimant à prospects” : un contenu gratuit (c’est pour ça qu’on l’appelle aussi “freebie”) à forte valeur ajoutée qui permet à vos futurs clients de se faire une idée de la qualité de ce que vous proposez. En somme, c’est la version online de l’échantillon gratuit que l’on reçoit dans les parfumeries.

C’est un élément clé d’une bonne stratégie de contenu.

Vous voulez recevoir les nouveaux articles ?Abonnez-vous à la Newsletter.