fbpx

Storytelling
pour le business :
6 histoires
à connaître

Vous avez entendu parler de storytelling pour le business, mais vous vous demandez bien quel genre d’histoire vous pourriez bien raconter sans passer pour le Père Castor ? 
Dans son best-seller “The Story Factor”, l’experte en storytelling Annette Simmons identifie 6 histoires que chaque personne dont l’intention est de convaincre et communiquer avec impact doit pouvoir raconter. 

Ces histoires s’utilisent dans différentes situations, mais leur objectif final reste le même : créer un lien émotionnel avec celui qui l’écoute, captiver son attention, l’amener à voir ce que vous voyez et graver sa mémoire. 

“Les histoires sont des aide-mémoires, des manuels d’instructions et un compas moral.

Alex Krotoski

#1 – Qui êtes-vous ?

C’est probablement l’histoire la plus importante et utile que vous aurez jamais à raconter. Et c’est la première sur laquelle vous allez vous concentrer lorsque vous voulez vous atteler à utiliser le storytelling pour votre business.

Vous l’utiliserez presque quotidiennement, n’importe où, dans n’importe quelle situation.

Cette histoire vous rend humain aux yeux de votre auditoire. Elle doit être authentique plutôt que parfaite. Personne ne s’identifie à quelqu’un de parfait. On leur préfère ceux qui “essayent”.

Vous n’avez pas besoin de raconter votre biographie complète à chaque fois, parfois une simple tranche de vie suffit à exprimer quel genre de personne que vous êtes.

Et rappelez-vous : il ne s’agit certainement pas d’un exposé de votre CV, rien de plus barbant!

Vous avez besoin d’aide pour y arriver ? Téléchargez gratuitement mon guide “Qui es-tu ?”. Un cahier pratique à compléter pas à pas pour apprendre à vous raconter passionnément.

#2 – Pourquoi êtes-vous là ?

Avant même de leur demander de s’intéresser à ce que vous allez leur raconter, répondez à leur principale inquiétude : qu’est-ce que VOUS allez retirer de cette intervention ? Pourquoi êtes-VOUS là ?

Les gens ne sont pas dupes. Ce n’est pas qu’ils aient du mal avec quelqu’un qui a un agenda personnel, tout le monde en a un, du moment qu’ils n’aient pas l’impression d’être trompés. Admettre quel est votre intérêt vous rendra plus digne de confiance à leurs yeux.

“Si vous voulez en apprendre plus à propos d’une culture, écoutez les histoires. Si vous voulez changer la culture, changez les histoires.” 

Michael Margolis

Vous pourriez aussi aimer…

#3 – Votre Vision

C’est ici que vous voudrez mettre votre imagination et votre créativité à profit. Il vous faudra dépeindre la situation désirée en quatre dimensions, en incluant les cinq sens, pour leur permettre de se projeter dans votre point de vue.

Voir ce que vous voyez, sentir ce que vous touchez, respirer l’air ambiant, goûter ce que vous buvez ou mangez, entendre une voix ou un bruit…

Quand vous débutez votre phrase avec quelque chose du genre “Imaginez un instant…”, “Avez-vous déjà songé à…”, “Que se passerait-il si…” ou n’importe quel autre déclencheur similaire, vous activez la part de leur cerveau qui gère l’imagination, la créativité et la mémoire.

#4 – Les enseignements

Les enseignements se trouvent partout : dans la littérature, les fables, les paraboles, vos propres expériences et celles des autres.

Ecouter et identifier ces histoires est une aptitude que vous voudrez développer si vous voulez maîtriser l’art de convaincre par le récit.

Pour vous donner un exemple, quand j’avais à peu près 7 ans, j’ai trouvé très drôle de faire une blague à ma mère en lui faisant croire que je tombais par la fenêtre. C’est alors qu’elle m’a raconté l’histoire du garçon qui criait au loup. (Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est étonnant. Cette fable d’Esope date d’il y a plus de 2500 ans et se raconte de génération en génération dans des situations similaires.)

Je m’en souviens encore très clairement. L’anxiété de ma mère se muant en colère, puis, lorsqu’elle retrouve son calme, elle s’assied pour me raconter cette histoire. Je n’ai plus jamais fait ce genre de blague. Depuis, j’ai moi-même répété cette fable à mes filles un jour que je les surprenais à raconter des salades.

Les histoires se comprennent facilement, ont un véritable impact, se retiennent et se partagent.

#5 – Vos valeurs en action

Quand je travaillais dans le monde des grosses entreprises, on voyait souvent une collection de valeurs fièrement affichées en majuscules sur tous les murs. Mais combien d’histoire n’ais-je pas entendues venant d’employés se moquant de leur managers qui ne les respectaient pas ?

Les histoires qui montrent vos valeurs en action sont le meilleur moyen de prouver que vous les vivez au quotidien et que ce ne sont pas des mots creux. Vous pouvez aussi parler d’autres personnes et de comment ça a marché pour eux.

#6 – Je sais ce que vous pensez

Les gens auront toujours des doutes et des inquiétudes au sujet des nouvelles idées. C’est un réflexe naturel et utile qui nous pousse à analyser une situation nouvelle pour prévenir tout danger. Quand vous parvenez à répondre à ces angoisses avant même qu’ils ait eu l’occasion de les formuler dans leur esprit, vous supprimez des barrières et facilitez le processus d’acceptation.

intégrez le storytelling dans votre business

Il est temps de se salir les mains… J’ai un cadeau pour vous : un cahier d’exercice pratique pour rédiger votre histoire “Qui suis-je”. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici. Et si vous avez besoin d’aide pour identifier vos autres histoires, je suis là pour aider. Je vous invite à réserver une session découverte autour d’un café sur Zoom.

Maintenant, dites-moi : vous souvez-vous avoir entendu l’une de ces histoires ? Laquelle était-ce ? Comment cela vous a-t-il impacté ? J’adorerais lire vos retours d’expérience dans les commentaires ci-dessous.

Avant que je vous laisse, j’ai une confession à vous faire : le lien vers “The Story Factor” que je vous ai donné dans l’intro est un lien affilié vers Amazon. Ce qui veut dire que, si vous cliquez dessus pour acheter le livre, je pourrais gagner quelques centimes. Mais ce n’est clairement pas la raison pour laquelle j’ai choisi d’en parler aujourd’hui. Annette Simmons a vraiment fait du super boulot avec ce bouquin, et si le storytelling pour le business est un sujet qui vous intéresse, je vous recommande vivement de le lire.